En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Frank Luke
maison histoire.png

Texte à méditer :   A nous le souvenir, à eux l'Immortalité.   Souvenir Français du canton de Dun-sur-Meuse
    Imprimer la page...

Frank Luke

Frank Luke

Frank Luke Jr
Frank_Luke.jpg

Frank Luke Jr

Frank Luke Jr (19 mai 1897-29 septembre 1918)est l'un des plus grands as de l'aviation américaine. Il est classé second parmi les pilotes de l'US Army Air Service après le capitaine Eddie Rickenbacker en nombre de victoires aériennes durant la Première Guerre. Rickenbacker est crédité de 26 victoires alors que le score officiel de Frank Luke est de 18.


Frank Luke est le premier pilote à recevoir la Médaille d'honneur du Congrès. Une base américaine en Arizona porte le nom de Luke Air Force Base.

Statue de Frank Luke à la Luke Air Force Base
statue_frank_luke.jpg

Frank Luke est né le 19 mai 1897 à Phoenix en Arizona, sa famille émigra d'Allemagne vers les États-Unis en 1874 et s'y installa.
Frank est le cinquième enfant d'une fratrie de huit. Il grandit en excellant en sport, travaille dans une mine de cuivre et participe à des matchs de boxe à poing nus.

Après l'entrée en guerre des États Unis en avril 1917, Luke s'engage dans la section aviation de l'US. Signal Corps le 25 septembre 1917 et reçoit une formation de pilote au Texas et en Californie. Après sa nomination comme second lieutenant en mars 1918, il est envoyé en France pour un entraînement complémentaire et est affecté en juillet au 27e Aero Squadron. Il restera 2e lieutenant jusqu'à sa mort, mais sera nommé lieutenant à titre posthume.

À cause de son arrogance et sa tendance occasionnelle à voler seul et à désobéir aux ordres, Luke n'est pas apprécié de certains de ses pairs et de ses supérieurs.
Le 27e Aero Squadron a pour mission permanente de détruire les ballons d'observation allemands. À cette occasion, Luke et son ami proche Joseph Frank Wehner se sont toujours portés volontaires pour attaquer ces cibles importantes bien qu'elles soient toujours défendues par une imposante DCA. Ces deux pilotes accumulent les victoires, Luke détruisant les ballons et Wehner se tenant en couverture. Wehner est tué le 18 septembre 1918 lors d'un combat aérien avec des Fokker D VIIs qui attaquaient Luke. Luke abat alors deux de ces D.VII, deux ballons et un Halberstadt C. Ce dernier combat permet à Luke d'atteindre le score officiel de 13 victoires.

Frank Luke devant les restes d'un avion allemand
Frank_Luke01.jpg


Entre le 12 et le 29 septembre 1918, Luke est crédité d'un score de 14 ballons et 4 avions détruits portant ainsi son palmarès à 18 victoires.

Spad aux couleurs de Frank Luke à Phoenix en Arizona
avion_luke.JPG

La mort de Frank Luke

Le dernier vol de Frank Luke a lieu pendant la première phase de l'offensive Meuse-Argonne. Le 28 septembre, après avoir remporté ses 14e et 15e victoires, il pose son SPAD XIII à l'aérodrome français des Cigognes où il passe la nuit. Il prétexte pour cela un problème de moteur. Le lendemain, à son retour à la base du 1er groupe de poursuite de Rembercourt, il est sanctionné par le capitaine Alfred A. Grant, le commandant de son escadrille et interdit de vol pendant un mois. Malgré la menace d'être arrêté pour désertion, Luke décolle sans autorisation et rejoint la base aérienne avancée de Verdun où son commandant le major Hartney annule la sanction et donne à Luke l'autorisation tacite de poursuivre sa chasse au ballon.
 

Ce soir-là, Luke  se lance à l'attaque de trois Drachen à 8 kilomètres derrière les lignes allemandes, à proximité de Dun-sur-Meuse. Poursuivi par une dizaine de Fokker, il réussit à abattre les trois ballons mais est grièvement blessé par une balle de mitrailleuse tirée depuis les hauteurs de Murvaux. Frank Luke pose son SPAD à l'ouest de Murvaux après avoir tiré sur un groupe d'Allemands au sol près du ruisseau Bradon. Bien qu'affaibli par sa blessure, il tente de rejoindre le sous-bois en remontant le ruisseau mais s'effondre à 200 mètres de son avion. Approché par l'infanterie allemande, il sort son colt modèle 1911 et fait feu sur ses poursuivants avant de mourir.

Le 30 septembre 1918, les Allemands enterrent Frank Luke au cimetière de Murvaux. Son corps est récupéré deux mois plus tard par les forces américaines et amené au cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon.

Après que l'armée américaine ait obtenu des témoignages sous serment de sources françaises et américaines, Luke reçoit une médaille d'honneur à titre posthume. La médaille est remise à Frank Luke Sr., à Phoenix en mai 1919. La famille fait don de la médaille au National Museum of the United States Air Force, près de Dayton (Ohio). La petite exposition du musée en l'honneur du lieutenant Frank Luke contient également ses lunettes de vol, le viseur de son dernier SPAD, des documents écrits par Luke et d'autres objets personnels. La Galerie de la petite enfance du musée présente un SPAD XIII entièrement restauré du type de celui que Luke a fait voler.

Eddie Rickenbacker a dit de Luke : "C'était l'aviateur le plus audacieux et le plus grand pilote de chasse de toute la guerre. Sa vie est l'une des plus belles gloires de notre service aérien. Il s'est déchaîné et a abattu quatorze aéronefs ennemis, dont dix ballons, en huit jours. Aucun autre As, même le redouté Richthofen, ne s'était jamais approché de cela".

Citations

Médaille d'honneur du Congrès

Après avoir détruit plusieurs avions ennemis en moins de 17 jours, s'est engagé volontairement dans une patrouille à l'attaque de ballons d'observation allemands. Bien que poursuivi par 8 avions allemands qui protégeaient la ligne de ballons ennemie, il n'hésita pas à attaquer et à abattre en flammes 3 ballons allemands, étant lui-même sous le feu nourri des batteries terrestres et des avions ennemis. Gravement blessé, il descendit à moins de 50 mètres du sol et, volant à cette basse altitude près de la ville de Murvaux, il ouvrit le feu sur les troupes ennemies, tuant 6 personnes et en blessant autant d'autres. Contraint d'atterrir et entouré de tous côtés par l'ennemi qui l'appelait à se rendre, il sortit son pistolet automatique et se défendit vaillamment jusqu'à ce qu'il meure d'une blessure à la poitrine.

La citation contient des erreurs attribuables à des témoignages confus de témoins français sur le dernier vol de Luke et à la réécriture par un officier d'état-major du compte rendu original, qui souligne les nombreuses missions à haut risque qu'il a effectuées entre le 12 et le 29 septembre. Les rapports selon lesquels il avait été intercepté par des combattants allemands, avait tiré sur des soldats ennemis avant son atterrissage forcé, et était "entouré de tous côtés" étaient des interprétations littérales erronées des témoignages français et faisait désormais partie des mythes entourant cet événement.

1re Distinguished Service Cross

Le président des États-Unis d'Amérique, autorisé par la loi du Congrès du 9 juillet 1918, est fier de remettre la Croix du service distingué (à titre posthume) au sous-lieutenant (Air Service) Frank Luke, Jr. du United States Army Air Service, pour son héroïsme extraordinaire au combat au sein du 27e Escadron aérien, 1er Groupe de poursuite, U.S. Army Air Service, A.E.F., près de Saint-Mihiel, France, 12 au 15 septembre 1918. Le lieutenant Luke, par sa compétence, sa détermination et sa bravoure, et face au feu nourri de l'ennemi, a réussi à détruire huit ballons d'observation ennemis en quatre jours.

2e Distinguished Service Cross

Le Président des États-Unis d'Amérique, autorisé par la loi du Congrès du 9 juillet 1918, est fier de remettre une grappe de feuilles de chêne en bronze à la place d'une deuxième Distinguished Service Cross (à titre posthume), au sous-lieutenant (Air Service) Frank Luke, Jr. de l'United States Army Air Service, pour son héroïsme extraordinaire au combat au sein du 27e Aero Squadron, 1er groupe de poursuite près d'Étain, le 18 septembre 1918. Après avoir détruit deux ballons d'observation ennemis, le lieutenant Luke fut attaqué par une importante formation d'avions allemands de type Fokker. Il s'est retourné pour en attaquer deux, qui étaient juste derrière lui, et les a abattus. Voyant un biplan ennemi, bien que son essence était presque consommée, il attaqua et détruisit également cette machine.

Plaque Frank Luke sur le calvaire de Murvaux
murvaux10.JPG

Vidéo sur Frank Luke ici

Sources :

  • wikipedia
  • wikimedia common (Tony the Marine)

Date de création : 30/09/2018 14:56
Catégorie : - Personnages remarquables
Page lue 800 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !