En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Samuel Woodfill
maison histoire.png

Texte à méditer :   A nous le souvenir, à eux l'Immortalité.   Souvenir Français du canton de Dun-sur-Meuse
    Imprimer la page...

Samuel Woodfill

Samuel Woodfill

Samuel Woodfill, capitaine au 60e régiment d'infanterie US, 5e division.

Samuel Woodfill
samuel_woodfill.jpg

Né le 6 janvier 1883 à Belleview, fils de John Samuel Goodfill et de Christina Haverline Custer, il exerce la profession de fermier à Bryantsburg. Il s'engage dans l'armée américaine le 9 mars 1901. Il sert aux Philippines (1901-1904), en Alaska (1904-1912), à la frontière mexicaine (1914-1917).

Formation : Gettysburg (Pa), camp Green (NC), camp Mills (NY), camp Shelby (Mi) et camp Merritt (NJ).

Affecté à la compagnie A du 9e d'Infanterie (temporairement), il est transféré à la compagnie M du 60e d'Infanterie. Samuel Woodfill est promu second lieutenant le 11 juillet 1917 puis premier lieutenant le 3 mars 1918. Il passe capitaine le 28 février 1919. Il sert en opérations extérieures du 16 avril 1918 au 18 juillet 1919. Il participe à la réduction du saillant de Saint-Mihiel et à l'offensive Meuse-Argonne. Il est blessé le 12 octobre 1918 à Cunel. Libéré de son engagement le 31 octobre 1919, pour cause de réorganisation de l'armée, il réengage dans le foulée avec le grade de sergent.

Samuel Woodfill représente la branche infanterie de l'armée des États-Unis lors de l'inhumation du soldat inconnu au cimetière d'Arlington le 11 novembre 1921. Il décède le 10 août 1951 et est inhumé dans un premier temps au Jefferson County Cemetery près de Madison dans l'Indiana puis sur l'insistance du sénateur Earl Wilson, ses restes sont déplacés et réinhumés à Arlington National Cemetery en août 1955.

Samuel Woodfill est titulaire de la Médaille d'Honneur du Congrès (rare distinction américaine)

Cunel vue aérienne
cunel_vue_aerienne.jpg

Ordre général n° 16 du département de la guerre, 1919 :

" À Cunel, France, le 12 octobre 1918, alors qu'il conduit sa compagnie contre l'ennemi, sa ligne se retrouve sous un feu intense de mitrailleuse qui menace de compromettre son avance. Suivi par deux soldats à 25 mètres cet officier se porte en avant de sa première ligne et s'élance vers le nid de mitrailleuses. Il se dirige sur le flanc de la position en laissant les deux soldats de face. Quand il arrive à 9 mètres de la mitrailleuse, elle cesse de tirer et quatre ennemis apparaissent. Trois d'entre eux sont tués par le lieutenant Woodfill. Le quatrième, un officier, se rue sur Woodfill qui tente de le frapper avec son fusil. Après une lutte au corps-à-corps, le lieutenant Woodfill tue l'officier avec son pistolet. Sa compagnie continue d'avancer, mais se retrouve peu après en face d'un autre nid de mitrailleuses. Appelant ses hommes à le suivre Woodfill s'élance face au feu, tue plusieurs servants et en capture trois autres. Quelques minutes plus tard, pour la troisième fois, cet officier fait preuve d'une audace calculée en chargeant une autre position de mitrailleuse et en tuant à l'aide de son fusil cinq servants. Il saute ensuite dans la fosse son pistolet à la main et tente sans succès de tuer deux autres ennemis qui pointent leur fusil vers lui. Il se saisit alors d'un pic qui se trouve à proximité et tue les deux hommes.

woodfill_02.jpg

Inspirés par le courage déployé par cet officier, ses hommes se ruent sur leur objectif sous un feu sévère d'obus et de mitrailleuses."

Au cours de cette action, Woodfill et ses hommes se retrouvent dans un environnement empoisonné par l'Yperite. Les effets de ce gaz commencent à se faire sentir puis à empirer. Woodfill ramène ses hommes vers les lignes américaines. Aucun d'entre eux ne succombe à cet empoisonnement, mais certains sont hospitalisés à Bordeaux y compris Woodfill. Il ne participera pas à la phase finale de l'offensive Meuse-Argonne et restera en soins pendant plusieurs semaines. il souffrira toute sa vie de ses problèmes pulmonaires.

Sources :

  • Souvenir Français de Dun
  • Signal Corps

Mots-clés associés

Date de création : 30/09/2018 14:55
Catégorie : - Personnages remarquables
Page lue 545 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !