En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Cléry-le-Petit
maison histoire.png

Texte à méditer :   A nous le souvenir, à eux l'Immortalité.   Souvenir Français du canton de Dun-sur-Meuse
    Imprimer la page...

Cléry-le-Petit

Cléry-le-Petit dans la Grande Guerre.

croix-de-guerre.jpg

Citation du village à l'ordre de l'Armée le 05/02/1921 ; croix de guerre avec palme.

Situé dans la zone de combat au début de la guerre puis sur la ligne de feu en 1918, a supporté courageusement l'occupation allemande. Malgré les souffrances et les dommages subis, n'a cessé de faire preuve d'une ardente confiance dans le succès final.

Le 27 août 1914, la 9e division d’infanterie reçoit pour mission de défendre les passages de la Meuse entre Doulcon et Brieulles-sur-Meuse. Elle occupe les secteurs de Cléry-le-Petit, Cléry-le Grand, Cunel et Brieulles. De forts avant-postes tiennent les hauteurs à l’ouest de la Meuse, de Cléry-le-Petit à Brieulles.

Le 28 août, des abris contre l’artillerie avec observatoires sont confectionnés sur ces hauteurs pour surveiller l’ennemi et informer rapidement l’artillerie dès qu’un mouvement suspect est détecté. La rive gauche est tenue par des sections d’infanterie établies aux environs de la voie ferrée. Les villages de Cléry-le Petit et Brieulles sont tenus par un minimum d’unités en raison de leur vulnérabilité au canon.

Le 30 août, le 1er bataillon du 82e régiment d’infanterie se place entre l’Andon et le ravin de Narantasson et se tient prêt à contre-attaquer vers Cléry-le-Petit. Le 3e bataillon se porte à la lisière ouest du bois de Forêt, en réserve. L’ennemi qui essaie de traverser la Meuse à Dun, couvre les environs d’un déluge d’obus.

Le 31 août, le 3e bataillon du 82e R.I lance une attaque sur le village ; les 2e et 3e bataillons soutiennent le 4e R.I engagé dans la région de Doulcon.

Cléry-le-Petit occupé
clery_le_petit .jpg

Passage de la Meuse à Cléry-le-Petit par la 5e division américaine

Le 2 novembre 1918, à 5 h 30, les compagnies A et H du 60e régiment d’infanterie, 5e division, soutenues par des unités de mitrailleuses, prennent Cléry-le-Petit et poussent l’ennemi vers Doulcon.

Le 4 novembre, la 9e brigade d’infanterie du brigadier général Joseph C.CASTNER, est missionnée pour franchir la Meuse et le canal entre Dun-sur-Meuse et Cléry-le-Petit. Des bataillons sont placés en couverture des ouvriers du génie qui doivent traverser, sitôt les ponts achevés.

Le feu de l’ennemi, endommage les ouvrages et les rend inutilisables. En pleine nuit, les hommes du génie se déplacent à environ un kilomètre au sud et 400 mètres au sud-est de Cléry-le-Petit, où le surplomb se trouve au plus proche de la rivière. Les troisièmes bataillons des 60e et 61e d’infanterie sont choisis pour traverser à ce point. La compagnie M du 61e régiment d’infanterie est chargée de couvrir les travaux. L’ennemi, inconscient de la modification du point de traversée, reste vigilant sur le secteur de sa première action.

Soldats US au bord de l'Andon près de Cléry-le-Petit
soldat_US_pres_andon.jpg

Un pont est jeté au travers du fleuve, en face de la falaise qui le surplombe. Les premières troupes qui le traversent sont le groupe de travail du génie et la compagnie M du 61e d’infanterie.

À l’aube du 5 novembre, deux autres ponts sont lancés au travers du canal. Un détachement des compagnies I des deux régiments de la brigade, atteint la rive est de l’ouvrage. Le gros des troisièmes bataillons traverse la Meuse et atteint un secteur marécageux situé entre le fleuve et le canal. À ce moment, l’ennemi réagit et ouvre un feu violent qui endommage les deux ponts.

Deux pelotons de la compagnie I du 60e d’infanterie qui se trouvent déjà sur la rive est du canal, avancent vers les positions de mitrailleuses ennemies situées sur le versant ouest de la cote 260. À 5h30, ils sont rejoints par le reste de la compagnie qui a traversé le canal en nageant, avec, à sa tête, le capitaine Édouard C. ALLWORTH.

Ce détachement du 60e d’infanterie, aidés par des éléments du 11e d’infanterie, conquiert les positions allemandes sur le versant ouest de la colline 260, consolidant ainsi la tête de pont. Plus soumises au feu de l’ennemi, les passerelles peuvent être réparées et, à 9 heures, le gros des troisièmes bataillons des 60e et 61e d’infanterie franchit la rivière.

Passage de la Meuse et du Canal par la 5e USDI
carte_pont_brieulles.jpg

Borne de la 5e USDI à Cléry-le-Petit

borne_clery.jpg

allword10.JPG

Citation Edward Christopher Allworth (médaille d'honneur du Congrès)

Après la destruction par un tir d'obus ennemi du pont de bateaux sur le canal en face de Cléry-le-Petit, le capitaine ALLWORTH avec une partie de ses hommes traverse l'ouvrage à la nage et neutralise avec sa compagnie les nids de mitrailleuses situés sur les pentes de la cote 260 permettant ainsi l'établissement et le renforcement d'une tête de pont.

*******************************

Soldats au cimetière communal
Convoi Nom Prénoms Statut Unité Commune Tombe Latitude Longitude Commentaire
ADNET Joseph Alexandre Soldat 164e RI Cléry-le-Petit oui Mort à Beaumont en 1914
14/06/1922 CHOLLET Paul Soldat 56e RIC Cléry-le-Petit oui Mort en Grèce en 1916
JUSTINE Victor Auguste Casimir Soldat 364e RI Cléry-le-Petit oui Mort à Monthairons en 1916

Sources :

  • Crédit textes et photos, Jean Marie et Jean-Louis Autret
  • SF Dun
  • ABMC1938
  • History of the 5th Division

Date de création : 20/02/2018 16:09
Catégorie : - Nos villages dans la tourmente
Page lue 10795 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !